Julien Dutartre, d'alternant CESI à Project Management Officer

Julien Dutartre a intégré les effectifs de Versusmind en tant qu'alternant en août 2016. Quatre ans plus tard, il occupe le poste de Project Management Officer (PMO).
Il revient en exclusivité sur son évolution au sein de l’entreprise et ses principales missions.

Bonjour Julien. Peux-tu nous présenter ton parcours avant ton arrivée chez Versusmind jusqu'à aujourd’hui ?

Je suis arrivé chez Versusmind en alternance en 2016. Auparavant, j’étais administrateur Système et Réseau dans une société d’hébergement et d’infogérance pour agences web, avant d’y débuter aussi mon parcours de chef de projet.

Comment s’est passée la transition entre le statut d’alternant et celui de salarié ?

Cette transition s’est faite naturellement, tout simplement parce qu’en tant qu’alternant j’étais déjà considéré et impliqué dans la vie de la société comme n’importe quel autre salarié. Versusmind m’a accompagné grâce à mon tuteur, bien sûr, mais aussi avec l’aide et la complicité de l’ensemble des membres de la Versusfamily : Consultants, Direction, Business Managers, etc.  

Comment as-tu évolué suite à ton embauche ? Qui t’a accompagné sur ta montée en compétences ?

En tant qu'alternant, j’ai pu faire évoluer mes compétences tout en pratiquant au quotidien. J’ai été aidé, encadré et soutenu par différents acteurs chez Versusmind et notamment Benoît Koch, le dirigeant, qui a su me conseiller et m’écouter au quotidien. Les membres du pôle “Services Applicatifs” et l’équipe d’architectes m’ont également formé sur mes activités quotidiennes (je les remercie d'ailleurs chaleureusement).

Quelles sont les missions principales d’un Project Management Officer ?

La mission principale d’un PMO est de piloter la relation client et les fonctions support durant les projets réalisés en agence. Ainsi, je suis en charge du planning, de la gestion des divers aspects financiers et budgétaires et du plan de staffingde différents projets. Le tout en anticipant les risques et en gérant les problèmes afin que ceux-ci se déroulent dans de bonnes conditions (qualité, coûts, délais, risques).
 
Si je devais résumer dans les grandes lignes, je dirais que je suis là pour que les consultants puissent travailler dans de bonnes conditions durant le cycle de vie du projet.

Tu gères souvent des incidents ou faits imprévus sur les projets. Comment as-tu appris à garder ton sang froid pour trouver des solutions ?

D’abord, il est essentiel de faire preuve d'anticipation tout au long du projet et avec l’ensemble de l’équipe pour limiter le nombre d’incidents possibles. Mais forcément, on ne peut pas tout anticiper. Néanmoins, nos méthodologies et nos équipes soudées nous permettent de répondre naturellement aux incidents. Les bonnes relations et la confiance accordée par nos clients jouent aussi beaucoup sur la façon dont on appréhende les différents évènements qui n'étaient pas prévus. Et puis, les imprévus font partie de la vie d’un projet !

Est-ce que le poste que tu occupes aujourd’hui est celui que tu projetais lorsque tu étais étudiant ?

Lorsque j'étais étudiant, je voulais absolument travailler dans des contextes stimulants et diversifiés. Aujourd'hui, j'interviens sur des projets au sein de secteurs d’activités différents et cela ne laisse pas de place à la routine. 

Quelle est la chose que tu préfères dans ton métier ?

Mon petit plaisir quotidien est d’arriver à apporter des solutions. Cela passe par une participation active aux phases d'avant-ventes, puis aux projets. Je vois chaque projet comme la possibilité d’apporter une aide à un client et aux utilisateurs finaux. On intervient pour conseiller et construire ensemble des réponses à des problématiques qui évoluent avec le temps et avec nous. Je retrouve cette même satisfaction lorsque je peux apporter mon aide à mes collègues. Cet accompagnement est selon moi l’essence même de l’informatique. Je vais même plus loin dans cet objectif en transmettant mon expérience, notamment sur les méthodes Agile et le pilotage de recette, en tant qu’intervenant externe au CESI de Nancy où j’ai fait mes dernières années d’études.

Quels sont les outils et méthodes que tu maîtrises et affectionnes ?

Les méthodes Agiles, bien sûr ! Notamment Scrum, avec l'objectif d’être le plus proche des besoins métiers avec de multiples avantages : autonomie, visibilité, travail d’équipe, etc.

Quelles sont les qualités principales pour devenir un bon PMO ? 

La qualité la plus importante est, selon moi, l’aptitude à réellement comprendre le besoin du client. L’essence même d’un projet est d’apporter une réponse à une problématique spécifique. Aussi, il me semble que la meilleure façon de piloter un projet est de comprendre le “pourquoi”. Souvent le “pourquoi” évolue avec le tempsou alors le risque est d’oublier la raison d’être du projet. Mettre au centre de ses préoccupations le besoin du client ou des utilisateurs finaux, le tout associé à une forte rigueur, est le meilleur moyen de piloter les risques, le planning, le budget et le périmètre d’un projet.

Quels conseils donnerais-tu à un étudiant qui se destine à être Chef de Projet ? 

D’être curieux ! Un chef de projet informatique est confronté à différents secteurs d’activités, diverses technologies, différents types de clients et des besoins tellement différents qu’il est essentiel de faire preuve de curiosité pour appréhender les projets de la meilleure des manières. Je recommande donc de commencer à s'intéresser à la construction d'un Système d'Informations (SI) complet (ERP, problématique réseau, intégration de système, etc) dès les premières années d'études.
 
Enfin, je pense que l'humilité fait partie des valeurs d'un bon chef de projet. Dans un projet, chacun a son rôle : il ne faut pas oublier que ceux qui apportent la véritable valeur sont les développeurs. À ce titre, ceux-ci ont une vision et des idées à prendre en compte. S’il ya des problèmes à régler, ce sont eux qui interviennent. Je dirais donc à un étudiant voulant devenir Chef de Projet de ne pas hésiter à échanger avec leurs homologues plus axés sur la technique, ou bien de développer soi-même.
 

Merci Julien !

 

------

Vous voulez en savoir plus sur le développement de carrière au sein de la Versusfamily ? Découvrez la liste de nos postes ouverts sur notre site dédié : https://jobs.versusmind.eu/offres/

Le Canard Versusmind